top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCh. Bayet

C'est le retour des communications abusives dans le photovoltaïque en Wallonie. Soyez vigilants.





Avec la fin du mécanisme de soutien (compteur qui tourne à l’envers), certains installateurs, et non des moindres, face à la perte du volume de commande, n’hésitent pas à faire miroiter des retours sur investissements très attractifs et des gains plantureux.


Regardez celui-ci par exemple : en 2m sur 3 sur son stand.


Alors, ça commence bien puisque la première phrase est une hypothèse. « Si je produis 7500kWh/an ». Comment faire un tel score ? 18 panneaux bien orientés Sud. Il faut déjà une sacrée surface de toiture : certainement pas à la portée de tous.


Ensuite, c’est là que vient l’abus : « Je consomme 40% de mon énergie produite », soit 3000kWh/an. Voyez-vous cela ? Un ménage moyen consomme +/- 3500kWh/an d’électricité.  On ne parle donc pas de 40% des besoins en électricité mais de 86% de la consommation réelle. Sauf à disposer d’une piscine sans volet solaire pour autoconsommer l’été à marche forcée, le chiffre annoncé ne concerne pas grand monde.


Avec 10kWh/jour de consommation électrique totale en moyenne, bien plus l’hiver, quand il y a peu de soleil et beaucoup moins l’été, et dans tous les cas en majorité après le coucher du soleil, particulièrement l’hiver, il est impossible d’autoconsommer un tel ratio de 86% pour une consommation normale de ménage. Et ce n’est pas en se chauffant a l’électricité que le ménage va y parvenir car en hiver, il n’y a pas de soleil.


La moyenne de l’autoconsommation photovoltaïque, considérant les particuliers comme les professionnels qui peuvent, eux, mieux autoconsommer la journée, est de 30% mais c’est valable pour des installations PV également de taille moyenne. Cela Signifie que la valeur moyenne d’autoconsommation d’un ménage est de 1000kWh/an. On parle donc de 2 à 3kWh par jour d’autoconsommation normale. Très loin de la proposition de cet installateur PV.

Et pour terminer, pour achever la méprise, le prix de rachat de l’électricité est valorisé à 10 cents€/kWh. Dans les autres régions, ou le tarif de rachat existe depuis longtemps, le prix proposé est situé entre 4 cents et 8 cents€/kWh suivant l’opérateur. La probabilité qu’un producteur d’électricité rachète à 10 cents€/kWh est juste quasi impossible sur la durée, sauf action promotionnelle temporaire.

Le vrai calcul, c’est donc :

1000 kWh autoconsommé x 0,35 = 350€

6500 kWh x 0,06€/kWh = 390€

Total du bénéfice probable = 740€ /an

Combien coûte une installation de 18 panneaux ? Disons autour de de 7000€.

La vérité est donc un temps de retour de +/- 10 ans.


Wanit ne vend pas du rêve, mais un système qui permet d’auto-consommer bien plus, avec moins de panneaux, sans revente à bas prix. Faites le calcul.

30 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page