Rechercher
  • la Team Wanit

Vous êtes prosumer bruxellois, comment éviter de perdre le bénéfice de votre électricité verte?

Vous habitez à Bruxelles et vous avez été dans les premiers à investir dans un parc photovoltaïque. Que votre installation soit totalement rentabilisée ou non, grâce aux certificats verts et au système de compensation, à partir du 1er novembre 2021, la suppression de ce mécanisme va faire augmenter considérablement votre facture d’électricité car comme beaucoup, vous consommez le soir, pas au moment de la production solaire. A Bruxelles, un ménage prosumer autoconsomme environ 32% de sa production. Du coup, c’est 70% de votre électricité que vous allez offrir à Sibelga et que vous devrez de toute manière racheter au prix fort.



Ce n’est pas un secret, les fournisseurs d’électricité à Bruxelles se refusent de dévoiler le prix de rachat de votre électricité verte. Ce sera des cacahouètes, pour ne pas dire rien. Quelques chiffres : en 2020, le prix moyen de l’électricité à Bruxelles était de 0.224€/kWh, dont environ 55% est le cout d’énergie (0.116€ hors taxe) et 45% les frais de réseau (0.096€ hors taxe). Tout le monde s’attend à une augmentation de certainement 15% cette année sur ce cout de l’électricité : imaginez un prosumer disposant de 10 panneaux 315Wc et qui injecte son surplus – disons 66%, soit environ 2100kWh/an.


En 2022, son électricité lui coutera 540€ en plus si le prix de rachat de l’électricité est quasi nul. Suivant Sibelga (cfr art l’Echo du 07/10/2021 », le tarif d’injection pourrait couter jusqu’à 140 euros aux prosumers bruxellois. De qui se moquent-ils ? Pour que cela coute ce prix, il faudrait que Lampiris ou Engie rachète votre électricité pour plus cher qu’ils vous la vendent.


La réalité est que la contribution réseau et les taxes seront invariables, et que le prix de rachat tournera autour de 0.03€/kWh. Vous gagerez 63€ pour vos 2.100kWh au lieu des 540€ que vous recevez aujourd’hui avec le mécanisme de compensation. Le gouvernement n’a pas prévu d’imposer un tarif de rachat minium !


140€ de surcout, c’est une installation qui n’injecterait que 625kWh/an, bref ce n’est pas une réalité pour les Bruxellois prosumers. Et cela ne fera qu’augmenter : le prix de l’énergie s’envole, tout vecteur confondu et la décision de la Belgique de convertir son électricité nucléaire vers une électricité issue du gaz ne va rien arranger.


Il va donc falloir envisager d’investir dans une solution de stockage pour améliorer son autoconsommation. Investir dans un système de batterie avec un convertisseur/chargeur et un parc de batterie est très couteux (près de 6.000€) sans pouvoir vous promettre de ne plus injecter une partie de votre production en été.


Pour beaucoup moins cher, (à partir de 2.500€ installé), le chauffe-eau Wanit vous permet de stocker une bonne partie de votre surplus d’énergie en chaleur et ainsi affecter votre électricité verte à votre eau chaude, sans formalité administrative, ni travaux lourds. Et rien n’empêche d’y ajouter des batteries, même de récupération, même en fin de vie, achetées à bas prix pour augmenter encore votre autoconsommation et affecter l’énergie stockée à une sélection de vos équipements électriques.


Si vos panneaux ont plus de dix ans, leur durée de vie vous offre encore 20 bonnes années, alors pourquoi ne pas détacher 4/5 panneaux de votre installation actuelle, vu qu'elle ne bénéficie plus des certificats verts et les raccorder sur un boiler Wanit. Même sans y ajouter de batterie, 1.400kWh/an ne seront plus perdus dans le réseau de Sibelga.


https://www.brugel.brussels/actualites/fin-du-principe-de-la-compensation-473


https://www.lecho.be/monargent/analyse/immobilier/le-tarif-d-injection-va-couter-140-euros-aux-prosumers-bruxellois/10336977.html


#renouvelable #prosumer #autoconsommation #photovoltaique #energieverte #Bruxelles #sustainableliving #greensolutions #greenbuilding

338 vues0 commentaire